Deuxième décollage !

Ca y est, la deuxième rentrée à eu lieu à 1, 2, 3 Colibris (dans d'autres écoles aussi, oui !) et sept nouvelles familles ont fait leur entrée dans le nid.

"Ci twit twit" ("bienvenu" en langage colibri).

 

L'été est passé à une vitesse folle, notamment du fait des travaux. Oui, encore des travaux, à croire qu'on aime ça...

En fait non, pas vraiment d’appétence insatiable pour cette activité, surtout après quatre années passées en grande partie le nez dedans, mais l'école vit. C'est passionnant à voir, surprenant, rageant parfois — quand les murs blancs immaculés ou le beau parquet sont repeints dans des tons "vifs" —, mais elle vit. Elle vit au rythme des colibris qui y évoluent ; elle vit grâce à une équipe dévouée (que nous remercions à nouveau) et au final, elle vit pleinement sa raison d'être.

 

Dans ce but, l'école a été quelque peu remaniée pour coller au mieux aux attentes de tout le monde (d'où les travaux...). Ainsi la classe des grands a remplacé la cantine/salle de sieste/motricité, gagnant 7 m² dans la manœuvre. La cuisine s'est vue transformée dans l'inversion, l'expérience acquise au cours des services de l'année dernière permettant de s'ajuster ; et tout ça dans le respect des normes de sécurité drastiques.

Bref, ça vit ! Vous avez compris l'idée...

 

L'APE va attaquer sa deuxième année d'existence. La première année a été impactée par... le fait que c'était une première année. Mais aussi par le Covid et ses restrictions, sans parler de la complexité à mettre en place une communication efficace (trop de moyens de communication tuent la communication). Cette année doit être celle menant vers plus d'efficacité :). Il y a un tel bonheur à voir toutes les familles réunies qu'il est frustrant de ne pouvoir le faire plus souvent et plus facilement. Work in progress...

 

Voilà pour ce point rapide. Nous oublions surement plein de choses à dire sur ces derniers mois écoulés, mais toujours est-il que l'école continue d'avancer, petit à petit, de manière sereine, et sans jamais s'éloigner de l'idée d'origine : apprendre à vivre d’une autre manière, observer le monde sous un autre angle, acquérir des savoirs par un autre biais. C'est bien le principal à retenir de cette rentrée 2021.

 

Hélène et Julien Morit